Édition 2024

Port d’attache : Lorient
Escales : Groix, Lanester, Larmor-Plage, Le Guilvinec, Ploemeur, Quiberon, Riantec

Du 15 au 24 mars 2024, Lorient sera le port d’attache de la 16e édition du festival Pêcheurs du Monde, qui fera aussi escale dans quelques ports bretons.

Cette nouvelle édition du festival a pour thème Le pêcheur, la mer et l’assiette, pour être au plus près des enjeux qui nous concernent dès aujourd’hui et pour faire face aux défis à venir : nourrir la population et sauvegarder la qualité des océans.

Les films venus d’horizons maritimes variés viendront alimenter des échanges autour de ce thème et de la pêche en général. La parole sera donnée aux cuisinier·es et gastronomes, qui proposent la mise en valeur culinaire des produits de la mer en partageant la même éco-responsabilité. Elle sera aussi donnée aux scientifiques qui oeuvrent pour adapter prises et équilibres naturels.

Durant plus d’une semaine, de Lorient à Quiberon, une véritable synergie autour du cinéma va ouvrir débat et imagination pour envisager, avec les gens de mer, l’avenir des océans.

Au programme de cette édition :
45 films de 21 nationalités
1 ciné-concert au Cinéville
12 films en compétitions
7 prix, 2 jurys
7 villes escales
Des rendez-vous culinaires, des expositions…

Programme

Vendredi 15 mars, 18h - Le Guilvinec
Dimanche 17 mars, 17h à Groix et à Quiberon
Haliotika, Le Guilvinec / Cinéma des familles, Groix / Cinéma Le Paradis, Quiberon
L'archipel des Glénan. Comme ailleurs en Bretagne, le poulpe prolifère et mange tout
… en savoir plus

De la Prime à l’Aube

Audrey Lepetit et Lucas Pergola
Samedi 16 mars
17h
Salle Tam-Tam, médiathèque de Lanester
De la prime à l’aube, de la première heure de la nuit au lever du jour, ces heures silencieuses où les terriens s’endorment...
… en savoir plus

La légende du Joseph

Philippe Lespinasse
Samedi 16 mars
17h
Salle Tam-Tam, médiathèque de Lanester
Saint-Malo. Le Joseph Roty, chalutier mythique de la pêche industrielle française.
… en savoir plus

Sentinelles

Nina Cholet
Dimanche 17 mars
16h
Salle Audiovisuelle, Riantec
Ce film, au rythme des marées, se glisse dans les mains des pêcheurs à pied.
… en savoir plus

Trésor des Bayous

René Savoie et Louis-Philippe Chiasson
Dimanche 17 mars, 17h - Quiberon
Samedi 23 mars, Séance 16h - Lorient
Cinéma Le Paradis Quiberon / Salle Ricœur, Lorient
Rencontre thématique "Le pêcheur, la mer et l'assiette"
… en savoir plus

La compétition

Les jurys

Olivier Broudeur, réalisateur

Président du jury professionnel

Issu du milieu agricole, mais nourri depuis sa plus tendre enfance par une fascination pour la mer qu’il concrétise par une pratique intensive de la natation en eau libre, Olivier Broudeur a fait des études de philosophie et d’ethnologie avant de devenir enseignant. En parallèle, il a réalisé plusieurs courts métrages dont deux, Mer et Erémia-Erèmia, primés dans de nombreux festivals à travers le monde et visibles sur la plateforme KuB, sont consacrés à la pratique de la natation en mer. Il vient de finir le tournage d’une série fictionnelle sur le monde agricole qui sera diffusée sur France 3, Tébéo, Tv Sud et TV Rennes.

Amélie-Anne Chapelain, productrice artistique

Dialoguer avec un artiste, porter sa vision, lui permettre de déterminer les conditions de visibilité de son travail, être sur le terrain… C’est en collaborant à la production avec plusieurs chorégraphes qu’Amélie-Anne développe sa vision artistique. Elle s’intéresse particulièrement aux conditions d’émergence des œuvres et aiguise son savoir-faire pendant 10 ans au Musée de la danse dirigé par Boris Charmatz. Elle amplifie son engagement pour un art du dehors en réalisant des évènements de grande ampleur, aux formats expérimentaux, un peu partout en Europe. En 2020, elle décide de s’installer à Lorient et fonde C.A.M.P – capsule artistique en mouvement permanent : une cellule de recherche à part entière, à la façon des capsules scientifiques, dans le milieu aérospatial ou sous-marin.
https://camp.bzh

Pierre Michelon, réalisateur

Natif de Nantes, Pierre Michelon est d’abord reporter-pigiste pour le magazine Surf Session. En 2007, lorsqu’il rejoint l’école d’art de Nantes, il entame une enquête poétique et historique au long-terme, sur les représentations et les récits non-officiels des « phénomènes » de décolonisation. Ses deux premiers films sont des adaptations littéraires d’André Malraux (Un petit morceau de bois, 2015) et Guy Hocquenghem (Tepantar, 2017). Depuis 2012, il réalise des portraits de condamné·e·s politiques déporté·e·s dans les bagnes coloniaux, sous forme de long-métrages (Amara, Cinéma du réel, 2019, Pax, en cours de finition), ou d’expositions : Regagner son pays (Camp de la transportation, Guyane, 2023), Histoire de la maladie (musée du Louvre, 2019). Ces recherches ont fait l’objet d’une thèse de création soutenue en 2019 (SACRe, Beaux-Arts de Paris, PSL).

Nathalie Beauvais, cheffe cuisinier

Après une formation au lycée hôtelier de Dinard et plus de trois ans d’escapade parisienne dans des restaurants étoilés, c’est dans sa Bretagne natale que Nathalie Beauvais a déposé ses valises. Aujourd’hui, cheffe du restaurant Le Jardin Gourmand à Lorient, elle a à cœur de partager sa passion pour la cuisine et sa région.
Depuis presque 20 ans, elle écrit des livres de recettes et avec son mari Arnaud et son frère Pierre, elle a créé sa propre maison d’édition Tro Mad.
Nathalie et Arnaud soutiennent de nombreuses actions défendant le bon Goût en Bretagne et s’interrogent de plus en plus sur l’évolution du métier face aux défis du changement climatique.

Alain Biseau, scientifique

Alain Biseau est biologiste des pêches. Il a fait toute sa carrière à l’Ifremer, à Saint Pierre et Miquelon puis à Lorient où il a étudié les pêcheries bretonnes. Il a participé de très nombreuses expertises internationales (diagnostics sur les ressources et recommandations pour la gestion), notamment au sein du comité d’avis du CIEM et a apporté un soutien scientifique à l’administration et aux pêcheurs lors des discussions autour des décisions relevant de la politique commune de la pêche. Il est membre de l’Académie de marine.

Loïc Orvoen, pêcheur à la retraite

Originaire de Quimperlé, Loïc Orvoen a grandi dans une famille de pêcheurs. Initié dès le plus jeune âge aux joies de la navigation, c’est à 12/13 ans qu’il embarque sur le bateau de son père pour pratiquer la pêche à la ligne et aux casiers. Après des études au lycée maritime de Concarneau, il débute sa carrière comme mousse sur un chalutier de 33 m. Il expérimentera tous les postes avant de devenir lui-même patron de pêche de chalutiers hauturiers. Parallèlement, Loïc Orvoen est élu Secrétaire du CHSCT de l’armement Scapêche à Lorient, nommé juge accesseur au TGI de Brest et s’engage aux côtés du Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Élevages Marins du Morbihan et du Comité Régional de Bretagne et occupe des mandats en rapport avec la formation et la sécurité maritime à la pêche .

Marion Jhöaner, réalisatrice

Présidente du Jury jeune

Née en 1994, Marion Jhöaner vit et travaille à Paris. Après des études aux Beaux-Arts de Clermont-Ferrand et à l’Edinburgh College of Arts en Écosse dans le département cinéma, elle obtient un diplôme de l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris en photographie/vidéo. Elle réalise des films de fiction dont les histoires tournent autour du thème du secret, avec un certain goût pour le mystère, comme Fruit défendu (sélectionné pour le Prix Unifrance 2017), Sur la Terre, des Orages (acheté par TV5 Monde et Ciné+) et récemment, Ce qui vient la nuit (primé au Festival du film de Villeurbanne). Profondément influencée par la nature sauvage de l’Europe du Nord, elle a réalisé ses films documentaires en Écosse pour Les vivants, les morts et les marins (Prix de la meilleure réalisation au Festival d’Auch) et en Islande pour Synti, synti – l’île écorchée (sélectionné pour Images en Bibliothèques 2020), dans lequel elle explore la vie difficile des pêcheurs. Aujourd’hui, elle travaille à l’écriture d’un long métrage de fiction, Sans Sommeil, ainsi que d’un documentaire, Nuna.

Des lycéens du lycée Dupuy de Lôme, du lycée Maritime d’Etel et des étudiants viendront compléter ce jury.